La puritaine - mon imaginaire- poétiquement votre

Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

La puritaine

60214 mask 3.jpg

La puritaine

 

A quoi rêves-tu-toi, toi la puritaine

Lorsque tu approches de la quarantaine ?

Féline silhouette sensuelle, ta grâce

Au naturel a-t-elle remplie l’espace

Par un mari absent ou somnolant, laissé ?

Les enfants à qui tu as livré ta jeunesse

Pour seule récompense de leur avoir tout donné,

Oublieux, ils font leur vie et te délaissent.

 

A quoi penses-tu toi, toi la puritaine

Lorsque tu approche de la quarantaine ?

Personne ne réchauffant plus ton grand lit froid ?

Que de vide ! Du lit, du cœur, pas même un émoi

Pourtant le savoir du passé peut se marier

Avec le reste de jeunesse de l’avenir.

Oseras-tu passer le pont pour les franchir

Ces interdits que nous impose la société ?

 

A quoi songes-tu toi, toi la puritaine

Lorsque tu approches de la quarantaine ?

Alors qu’en toi sommeille le spectre infernal

Qu’ici bas, immorale, on nomme « femme fatale »

 

Gabrielle. E.



19/01/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres