Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

A l'heure où sonne la fin de l'été

 

 

A l'heure où sonne la fin d'été

 

 

 

 

 

 

Tu es champs de blé mûr

  Dans le soleil couchant,

  Mais pétille ta parure

  Comme un soleil levant.

 

  Présent, charme passé en liesse,

  Surprend les fleurs d’été,

  De tes talents, de tes prouesses,

  Sur les chemins oubliés.

 

  Jonc fébrile, sous le vent,

  Se love en caresse,

  Au bord de ma tendresse

  Comme un songe émouvant.

 


© Gabrielle. Egger



05/10/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres