Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

FOL’ ESPERANCE

 

 

 

Fol' Espérance

 

 

Amour cruel tu m’as broyé le cœur,

Pourquoi me faire verser tant de pleurs ?

Tu me brises pour quelques erreurs,

Je ne demandais qu’un mois de « vrai » bonheur.

 

Je serai retournée dans l’ombre

Obligatoire et silencieuse comme une tombe

A rester là, à attendre que tu viennes,

Pour me dire quelquefois, je t’aime.

 

Tu n’es pas plus libre que mois,

Je ne peux avoir cette joie.

Puisque ta décision est prise,

Je m’efface discrète et soumise

 

Il n’y a rien que je regrette

L’amour ne disparaît pas d’un coup de baguette

Si mal je t’ai fait, c’est sans le vouloir

Et je reste là avec mon désespoir.

 

Foudroyant, l’amour est violent,

Violant comme un volcan

Impétueux, il lui faut du temps

Pour être sage et tempérant.

 

Tu ne lui en à guerre laissé

Et je suis là, oubliée

Malgré mes larmes et mon cafard

Fidèle, je resterai à t’attendre

 

Avec ce fol espoir

Que tu puisses comprendre

Qu’un amour sort toujours vainqueur

Des folies, des malheurs.

 

Je prie, quoiqu’il advienne

Qu’un jour tu me reviennes

 

 

Gabrielle. E.

 

Extrait de Folies ( 1984 )



10/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres