Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

Eveil

Eveil

 

L’astre Cyclope, de son œil blafard,

Souligne l’ombre secrète et mutine

Des éternels amants, et, tel un phare

Surveille du fond de velours marine

Les mystères endormis de la nuit.

Baignée de cardamine et de sainfoin,

Je flâne et m’enflamme, rêvant à la vie,

Sous la caresse de l’Astre Divin.

Puis dans un grand lit, la nuit s’étire.

Doucement, glisse la sombre couverture.

Un à un, s’éteignent, au Céleste empire

Les feux diamantés de Dame Nature

Qui tisse ou broche ses voiles d’aurore

Aux nuages d’encre rose violine.

Elle  sème, comme une fée, sa poudre d’or

Sur l’embellie que sonne matines.

Alors, le vent me murmure à l’oreille

Pendant qu’envieux, blanchit l’astre lunaire,

Fuyant, vaisseau fantôme solitaire,

La douce mélodie du jour qui s’éveille.

 

Gabrielle. E.



13/03/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres