Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

Ballade amoureuse

 

 

 

 

 

 

 

 

Ballade Amoureuse

 

 

 

 

 

 

 

T’appeler mon amour
 Cela peut-il s’adresser à n’importe qui ?
Non ! Je ne puis t’imposer le grand mot ״toujours"
 Bien que j’en aie envie.
Je ne te dirai pas ״ je t’aime ״
Tu le trouverais trop commun
 Mais quand on est bohème
On redevient humain.

 

  Je te dirai tout gentiment
De tout mon cœur, de tout mon être
Je t’attends !
Par ta flamme je veux naître
Car sans toi, doucement je meurs.
Lorsque tu deviens le complice
De l’ombre qui assombrit mon cœur
Des frissons funèbres m’envahissent.

 

  T’appeler mon amour
 Cela peut-il s’adresser à n’importe qui ?
Non ! Je ne puis t’imposer le grand mot ״toujours"
Bien que j’en aie envie.
Tout simplement, je te prendrai la main
Afin que le câlin traduise ma passion !
De la tombée du jour jusqu’au petit matin
Je m’en vais murmurer le doux prénom
De mon archange vainqueur du terrible dragon.

 

  T’appeler mon amour ?
Cela ne peut s’adresser à
״ n’importe qui !

Je te dirai ״ Je t'aime ״ toujours
Tant je voudrai t’avoir Conquis !

 

 

   extrait du recueil passions et tourments

 

© Gabrielle Egger

 

 

 

 

 

 


 



26/10/2011
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres