Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

Quand frappe l'hiver

 

Quand frappe l'hiver  

 

 

Quand sonne, impitoyable, l'hiver,

Quand l'enfance, vers un ailleurs s'envole

Qu'il ne reste que la trace d'hier

Et la maison n'est plus que nécropole,

 

Quand la solitude ronge le cœur

Des ombres qui occupent la demeure,

Passent leurs jours dans l'attente d'espoir

Que la camarde les visite un soir

 

 

Gabrielle. E.



14/09/2021
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres