Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

A qui d'autre ?

 

 

 

A qui d'autre ?

 

 

 

 

 

A qui d’autre que toi livrerai-je mon cœur ?

  Prisonnier volontaire de tes tendres murmures,

  Au firmament de mes désirs, naît ce bonheur

  Ardent, sauvage, qui emporte les âmes pures.

 

  Un à un, inexorablement, les pétales

  Des fleurs s’écoulent, au grand sablier des saisons

  Qui sonne le glas funeste des heures fatales

  Eloignant de toi ce cœur pour une prison.

 

  Un frileux hiver attire ce cœur de printemps

  Qui, au fond d’une geôle, refuse de mourir.

  Et pour toi, sans trêve, il se bat comme un dément.

 

  Afin de préserver l’amour de ta jeunesse,

  Je donne les plus beaux étés de mes soupirs,

  Ainsi, je garde les élans de ta jeunesse.

 

  extrait du recueil Imaginaire


© Gabrielle Egger



11/11/2011
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres