Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

Enfance enfuie

Enfance enfuie

                                                             

Couleur de brume, de désespoir

Tout fuis, se fond dans le brouillard

Du claire de lune, matin d’un soir

Cœur de plomb, lourd, deuil dérisoire

 

Sur poudrière chauffée à blanc

Se promenait un cœur d’enfant,

Adulte bien trop vire survenu

Les chœurs à jamais se sont tus

 

Lent, le temps s’écoule monotone

Qu’engourdit l’âme que deuil festonne

D’amour, déversoir illusoire.

 

Et l’enfance, qu’est-elle devenue ?

Vapeur brumeuses discontinues

Bleu du soir, fumoir provisoire

 

 

Gabrielle. E..



25/01/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres