Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

Amours Sibyllines

01amours siybillines.jpg

Amours sibyllines

 

 

 

Quand le cœur ne sait plus dire je t’aime

Volage, voyageur impénitent,

Il s’envole sur les ailes du temps

Et ne se soucie plus de l’anathème.

 

Bohème, chaque amour se vit sincère,

Naïf, il s’emballe, il se donne

A s’en faire mal quand il détonne.

Il se suicide, otage de chimères

 

Alors, dans le jardin des illusions

L’amour imaginaire n’est point drame

De la caresse s’apaise la flamme.

 

Euphorie ambigüe, cette passion

Où le cœur et l’âme se désaltèrent

A l’ébauche d’une source éphémère.

 

 

Gabrielle. E.

 



09/07/2016
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres