Mon Imaginaire ... Gabrielle. E

Mon Imaginaire ...             Gabrielle. E

A L’aube De Mes Rêves.

 

 

 

 

A  L’aube  De  Mes  Rêves.

 

 

Le cœur triste errant sur des chemins inconnus.

Ma blessure est plus profonde dans mon âme.

A l’aube, mon beau rêve s’est interrompu

En ce temps qui court sans rive, je rame

Soupir et larme, regret d’un amour rompu.

 

Tant d’espoirs s’envolent sans lendemain.

Tant de fleurs fanent dans l’oubli.

 Des promesses, des rêves  incertains.

Ton silence est trop long dans l’infini.

Egarer sur les chemins pierreux de la vie.

 

En mon cœur, tes fleurs  ne se fanent pas.

Et m’oubliant dans mes souffrances,

Me souvenir de ton parfum lilas

Je m’endors dans les bras du silence.

 

Le destin m’efface-t-il de ton cœur,

Ou ton cœur raye-t-il mon destin ?

Chaque jour dans l’oubli mon cœur  meurt,

Au crépuscule mon aube est sans demain.

 

Amer, le silence de ton adieu sans surseoir,

Dans mon cœur ton amour est sans retour

Comme une ombre sans voix dans un miroir,

Esseulé, ivre inconscient, sans détours.

 

Sur les pages sombres à venir de ma vie,

Ton mutisme occupe mon corps et mon esprit.

De ton sourire d’hier, au souvenir  inassouvi,

Dans le secret, mon âme en souffre, sans un cri.

 

L’amour volage, nuance insaisissable, sans loi.

Comme l’oiseau qui vole solitaire dans les bois.

Au  loin, j’entends encore la douceur de ta voix

Tristement, s’éloigner avec le bruit de tes pas.

 

Merrouche

 



19/03/2017
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres